Règlement

Règlement

Réglement

Les LMP 1 scindées en 2

Le fait le plus marquant dans l’évolution du règlement 2014 dans le Championnat du Monde d’Endurance est l’apparition de deux sous-catégories en LMP1 : LMP1 Hybride et LMP1 Light. Un système complexe d’équivalence entre les deux sous-catégories est déterminé.

L’évolution du monde de l’automobile vers une propulsion prenant en compte le développement durable a de plus en plus d’influence sur les sports mécaniques et le Championnat du Monde d’Endurance n’échappe pas à la règle. Les équipes d’usines doivent évoluer dans une nouvelle spécification, LMP1-H (pour Hybrid) et les équipes privées en LMP1-L (pour Light). Grâce à l’EdT (équivalence des technologies), les deux sous-catégories pourront évoluer dans le même championnat même si un trophée sera remis aussi à la meilleure équipe LMP1-L.

Il y a d’autres nouvelles mesures prises pour 2014, à commencer par la réforme de la règle concernant la Voiture de Sécurité. Suite à la manche de Fuji l’année dernière, courue intégralement derrière Voiture de Sécurité et “remportée” par Toyota, il a été décidé que deux tours complets au moins doivent avoir été réalisés par la voiture de tête (en dehors d'une procédure de safety car), pour que des points puissent être distribués. 50% des points si moins de 75% de la course a été couverte.

Dans la procédure de départ, la voiture en pole position doit impérativement maintenir sa vitesse jusqu'à ce que les feux passent au vert. Toutes les voitures doivent garder leur position jusqu'à ce qu'elles aient dépassé la ligne de départ/arrivée.

Annnexe : Systèmes d’équivalence entre les différentes technologies de propulsion des LMP1

Afin de limiter les écarts entre les voitures de catégorie Light (LMP1-L) et les voitures de catégorie Hybrides (LMP1-H), le Comité Endurance aura la possibilité d’adapter la performance des voitures LMP1-L sous les conditions suivantes :

  • La référence sera le calcul de la moyenne des temps au tour de la voiture la plus rapide de chaque technologie. La moyenne des temps au tour sera calculée sur le nombre de tours correspondant à 20% de la distance des courses (moyenne des meilleurs tours).
  • Les modèles des voitures des technologies les plus lentes doivent avoir participé à au moins deux courses et doivent avoir été régulièrement classés pour pouvoir bénéficier de l’application de la règle.
  • Le premier ajustement de performances pourra être appliqué à tout moment par le Comité Endurance.
  • Le Comité aura le droit de demander toute information nécessaire aux constructeurs et/ou aux concurrents afin de l’éclairer. Les informations seront communiquées à titre strictement confidentiel.
  • Tout concurrent ayant délibérément fourni des informations fausses, ou essayé d’influencer un ajustement en cachant son vrai niveau de performances, sera sanctionné par la FIA.

Le Comité Endurance pourra modifier l’allocation de l’énergie à hauteur de + ou – 10 MJ (référence pour un tour du circuit des 24 Heures du Mans) pour l’ensemble des voitures LMP1 afin d’ajuster le niveau global de performance.

Equivalence des Technologies des LMP1

Les principes de l’EdT calculés en fonction des données des "best in class" de chaque technologie (tels que définis dans la note spécifique qui sera publiée par le Comité Endurance au plus tard le 1er janvier 2014) seront appliqués jusqu’à l’épreuve des 24H du Mans 2014 incluse sur la base de déclarations des constructeurs.

  • Les formules de calcul, la liste des données à communiquer par les constructeurs ainsi que la liste des capteurs requis seront publiées par le Comité Endurance dans cette même note.
  • En cas de constatation, pendant l’épreuve des 24H du Mans, de divergences par rapport aux valeurs déclarées, un système de pénalités dissuasives sera appliqué.
  • A l’examen des données collectées pendant l’épreuve des 24H du Mans 2014, les critères de l’EdT seront définis pour application jusqu’à l’épreuve des 24H du Mans 2015 incluse.
  • Il appartiendra au Comité Endurance de trancher toute question concernant l’application et/ou l’interprétation de ces éléments en dernier ressort.

????????