Calendrier 2019

15 décembre 2018 Ad-Diriyadh (Arabie Saoudite)

Arabie Saoudite

C’est la première fois que la Formula E se rend au Moyen-Orient, et plus particulièrement dans un pays producteur de pétrole. L’Arabie Saoudite souhaite donner un signe d’ouverture en accueillant une discipline 100 % électrique. Par ailleurs, le dimanche, plusieurs pilotes féminine(?)s prendront la piste lors d’une séance d’essai.

Longueur du circuit : 2,495 km 21 virages
12 janvier 2019 Marrakech (Maroc)

Maroc

Le circuit semi-permanent Moulay el Hassan recevra la Formule E pour la 3ème fois consécutive. Le Maroc est dynamique sur le plan économique, et les organisateurs du championnat ont toujours souligné l’importance de maintenir l’existence d’une course en Afrique, où la mobilité propre et les nouvelles énergies ont besoin d’être mises en avant.

Longueur du circuit : 2,99 km 12 virages
26 janvier Santiago du Chili (Chili)

chili

Une région du monde où le sport automobile est très apprécié, quelle que soit la catégorie. Cette année – ce sera le deuxième E-Prix à se dérouler dans cette ville- la course se déroulera autour du parc O’Higgins, en plein centre-ville.

Longueur du circuit : 2,4 km 14 virages
16 février Mexico City (Mexique)

Mexique

Au calendrier de la Formula E depuis la saison 2, Mexico City est l’une des courses qui rencontre le plus fort succès populaire. C’est aussi la plus élevée du championnat, puisque la ville est située à 2 250 mètres d’altitude. La piste serpente entre une partie du circuit Hermanos Rodrigues et un ancien stade de base-ball. Sensations garanties !

Longueur : 2,093 km 17 virages
10 mars Hong-Kong (Chine)

Chine

Hong-Kong accueille le championnat pour la troisième fois. Après deux courses le même week-end fin 2017, c’est cette fois en mars qu’aura lieu un unique E-Prix. Une météo nettement plus fraîche attend alors les concurrents, mais DS-Techeetah pourra compter sur les fluides et graisses Total pour assurer le meilleur niveau de lubrification et de management thermique de leurs monoplaces.

Longueur : 1,850 km 10 virages
23 mars Sanya (Chine)

Chine

La Formule E se rend pour la première fois sur l’île de Hainan, où se trouve la ville de Sanya. Lors des deux premières saisons, le championnat avait démarré par Pékin, avec un circuit tracé tout autour du stade olympique. Autre lieu hautement touristique, Sanya accueilla son premier E-Prix dans une ambiance estivale.

Longueur du circuit : tracé en cours d’homologation
13 avril Rome (Italie)

Italie

La Ville Eternelle constitue la première escale de la grande tournée européenne de la Formula E. Après le grand succès rencontré par la course en 2018, le championnat investira à nouveau le quartier de l’EUR. Le tracé, vallonné, est très apprécié des pilotes.

Longueur : 2,84 km 21 virages
27 avril Paris (France)

Paris

Total et DS-Techeetah auront à cœur de briller à l’occasion de leur E-Prix national, en outre avec un pilote français champion en titre derrière le volant. Le circuit des Invalides est exceptionnel compte tenu de sa position géographique, et c’est la course que chaque pilote rêve d’ajouter à son palmarès.

Longueur : 1,9 km 14 virages
11 mai Monaco

Monaco

Sport automobile et mobilité verte ont toujours été de pair en Principauté. Un an sur deux, en alternance avec le Grand Prix de Formule 1 historique, la Formula E utilise les installations et une partie du circuit réservé à la Formule 1. Il y deux ans, c’était la piste la plus courte de la saison, et des modifications de tracé pourraient être apportées.

Longueur du circuit : tracé en cours d’homologation
25 mai Berlin (Allemagne)

Allemagne

La capitale allemande accueille le championnat pour la 4ème fois. L’aéroport historique de Tempelhof est non seulement impressionnant avec son immense bâtiment, mais son tarmac recèle un sol très abrasif qui conduit les écuries à faire des réglages particuliers sur leurs monoplaces. C’est un événement très familial en Allemagne.

Longueur : 2,375 km 10 virages
9 juin Bern (Suisse)

Suisse

Après Zurich, en juin dernier, c’est Bern qui aura le plaisir de prêter ses rues aux monoplaces électriques du championnat. Il s’agira donc d’un tout nouveau circuit que les pilotes découvriront d’abord sur simulateur. La capitale helvétique promet un tracé très intéressant sur le plan sportif.

Longueur du circuit : tracé en cours d’homologation
13 et 14 juillet New-York (Etats-Unis)

Etats-unis

C’est la troisième fois que le circuit éphémère de Red Hook, dans le quartier de Brooklyn, reçoit les deux courses de fin de saison. C’est ici que Jean-Eric Vergne, aujourd’hui pilote de l’écurie DS-Techeetah, partenaire de Total, a conquis son titre de champion le 14 juillet dernier

Longueur : 2,373 km 14 virages

X

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies notamment pour réaliser des statistiques de visites afin d’optimiser la fonctionnalité du site.

Pour en savoir plus et paramétrer les traceurs.