?????  Avec Citroën

Avec Citroen

citroen

L'histoire de Total et Citroën en championnat du monde des rallyes débute réellement en 2001. Depuis le début de cette aventure, le team Citroën - Total a décroché de nombreuses victoires.
La Xsara WRC a tout d abord permis de gagner le titre prestigieux de Champion du Monde des Constructeurs en 2004 et 2005, complété par celui des pilotes grâce a l équipage Loeb-Elena en 2004, 2005 et 2006.
Avec la C4 WRC, le team gagne ensuite les titres constructeurs et pilotes (avec Loeb-Elena) en 2007, 2008, 2009 et 2010.
Au volant depuis 2011 d'une DS3 WRC, les pilotes du Team ont encore performé en réalisant le doublé avec les titres constructeurs et pilotes en 2011 et 2012.
Au final, le Team Citroën - Total réalise un palmarès impressionnant avec 8 titres de champions du monde des constructeurs et 9 titres de champions du monde des pilotes avec son équipage Loeb - Elena.

2013 : Le team Citroën-Total vise les titres de Champions du Monde "Pilotes" et "Constructeurs"

Après neuf couronnes consécutives, Sébastien Loeb et Daniel Elena ont décidé de préparer leur reconversion et ne seront présents que sur quatre rallyes. L'équipe fait tout pour que Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen soient leurs successeurs. Ils ont été quatre fois vice-Champions du Monde au cours des cinq dernières années, ils sont donc prêts à franchir la dernière marche.
Grâce au renfort de Dani Sordo et Carlos del Barrio, le Team dispose de trois équipages performants et fiables, capables de marquer des points importants sur chacun des 13 rallyes de la saison. "Ce sera la clé pour remporter un neuvième titre ‘Constructeurs'" affirme Yves Matton - directeur de Citroën Racing


Avec le départ programmé du tandem Loeb - Elena et l'arrivée de Volkswagen et sa Polo R, c'est le début d'une nouvelle ère pour le WRC.

2012 : une nouvelle équipe pour un nouveau doublé

A l'ouverture de la saison 2012 et sous l'impulsion de son nouveau directeur Yves Matton, les objectifs du Team Citroën - Total sont clairement affichés : il s'agit de décrocher un 8ème titre constructeur pour Citroën et un 9ème titre pilote pour Sébastien Loeb toujours associé à Daniel Elena.
L'arrivée de Mikko Hirvonen et Jarmo Lehtinen - triple vice-champion du monde des rallyes copilotes - constituera un atout majeur dans la course aux titres face à la concurrence toujours plus farouche de Ford et de ses 2 pilotes talentueux, Jari Matti Latvala et Peter Solberg.
Avec 13 épreuves inscrites au calendrier 2012, la saison sera longue et difficile.
Toutes les énergies du Team Citroën Total WRT seront mobilisées afin de rester la référence en Championnat du Monde des Rallyes.

2011 : Changement de voiture

La DS3 est dorénavant le nouveau cheval de bataille de "l'armée rouge". Elle succède à la C4 et répond aux nouvelles spécificités de la FIA (moteur 1600 cc au lieu de 2000 cc).

Son potentiel par rapport à celui de ses adversaires sera a démontré. Loeb devra compter cette année avec son nouvel équipier Sébastien Ogier pour tenter un 8è titre consécutif.

2010 : Double titre

Sébastien Loeb s'impose pour la 7è fois consécutive au Championnat Pilotes. Il acquiert son titre chez lui en Alsace à l'occasion du rallye de France, 2 courses avant la fin de la saison. Il compte désormais 62 victoires en WRC.

Citroën s'impose au Championnat Constructeurs pour la 6è fois.

2009 : Toujours des records

Avec une saison réduite à 12 rallyes dont seulement deux sur asphalte la surface de prédilection de nos Citroën boys, la tâche risque de s'avèrer plus compliquée que l'an passé pour la conquête des titres "pilotes" et "constructeurs". Le moindre faux pas coûtera très cher à l'heure des bilans.

Pour Sébastien Loeb et Daniel Elena, 2009, se sera la quête de nouveaux records, titres, victoires, et pourquoi pas un grand chelem. Pour Dani Sordo et Marc Marti démontrer qu'ils font partie de l'élite, et essayer d'obtenir cette première victoire en mondial qui leur échappe pour l'instant Chez Ford Mikko Hirvonen n'aura qu'un objectif essayer de battre Loeb le plus souvent possible et ne pas commettre d'erreurs, tandis que Jarri- Matti Latvala aura à coeur de démontrer à Malcom Wilson qu'il sait rester sur la route. Bref, tout est réuni pour vivre une année passionnante.

2008 : Continuer à gagner

Avec le retrait de Marcus Gronholm et Timo Rautiainen on prédit parfois une saison de tout repos et un 5ème titre facilement acquis à Sébastien Loeb et Daniel Elena : voire. Si l'équipage vedette de Citroën est logiquement favori à sa propre succession, il ne manquera pas de challengers talentueux prêts à profiter de la moindre opportunité pour s'imposer. Mikko Hirvonen, auteur de 3 victoires en 2007 sera probablement le premier d'entre eux. Son coéquipier chez Ford, Jari-Matti Latvala semble lui aussi prêt à passer la vitesse supérieure et si la nouvelle Subaru est compétitive, nul doute que Petter Solberg le sera aussi. Sans oublier le propre équipier de Loeb, Dani Sordo, en progrès sensible lors de la seconde partie de la saison dernière. A signaler que cette saison ; toutes les voitures seront équipées de pneumatiques Pirelli. Guy Fréquelin ayant décidé de tirer sa révérence sur le succès que l'on sait, les « rouges » seront dirigés en 2008 par Olivier Quesnel, à qui l'on souhaite la bienvenu

2007 : l’année des records

Sébastien Loeb-Daniel Elena ont fait gagner la C4 WRC dès sa première sortie, au Monte-Carlo, preuve que la voiture est bien née. Sept autres victoires viendront confirmer que la Citroën est la digne héritière de la Xsara, à l'aise sur tous les terrains. Sebastien devra cependant attendre l'ultime épreuve pour emporter un 4ème titre de Champion du Monde d'affilée, record de Tommi Makinen égalé. Il portera le record de victoires, qu'il détient seul, à 36, série en cours.Le titre constructeurs échappera à Citroën dont le second équipage Dani Sordo-Marc Marti manque encore un peu de maturité face à la paire Gronholm-Rautiainen et Hirvonen-Lehtinen, alignée par Ford .

2006 : Kronos Racing assure !

Les Xsara engagées par le team Kronos ont permis a l'équipage Loeb-Elena de remporter un troisième titre d'affilée. Ils gagneront 8 fois et battront au passage le record absolu de victoires (28) en WRC. Sans la blessure de Sébastien Loeb à l'entraînement en Septembre 2006, le titre Constructeurs aurait (peut-être) pu être conquis également. Sordo-Marti, Pons-Del Barrio et McRae-Grist (appelés en renfort en Turquie), n'y ont pas suffi.

2005 : l'année de la confirmation !

Porté à 16 épreuves avec l'ajout du Mexique et du japon, le calendrier est reconduit à l'identique en 2005. Le championnat s'annonce particulièrement relevé avec pas moins de six constructeurs engagés à temps plein. Mitsubishi et Skoda ont en effet annoncé leur grand retour. L'intersaison s'est révélée riche en transferts. François Duval a signé un contrat chez Citroën tandis que Harri Rovanpera, ex Peugeot, se retrouve premier pilote chez Mitsubishi. En France, Loeb fait des émules. Deux espoirs tricolores, Stéphane Sarrazin et Alexandre Bengué accèdent au statut de pilote officiel en WRC, respectivement chez Subaru et Skoda. Après avoir présenté la C4 WRC à l'automne 2004, Citroën-Sport utilisera cependant la Xsara WRC pour défendre ses titres en 2005.

Après une campagne extraordinaire, riche de 11 victoires, dont 7 sur les rives de la Méditerranée, Citroën se retire fin 2005. L'association Citroën-Loeb-Elena-Michelin-Total se sera révélée irrésistible et la dernière épreuve de l'année verra la première victoire en mondial de l'équipage Duval-Smeets.

2004 : que du bonheur pour Citroën et Loeb !

Cette dernière saison restera dans l'histoire pour deux raisons majeures. D'une part, on retiendra l'incroyable domination de la firme française et de ses deux pilotes, Sébastien Loeb et Carlos Sainz. D'autre part, ce championnat aura été marqué par d'incessants changements de réglementation technique et sportive. Une situation incertaine qui compta sans doute dans la décision de PSA de retirer ses deux marques engagées en WRC à la fin de la saison 2005. Avec sept victoires au total, Citroën-Sport coiffe une seconde couronne mondiale consécutive dans la catégorie marque tandis que Sébastien Loeb s'ajuge le titre de champion du Monde des pilotes. Au passage, le Français égalise le record du plus grand nombre de victoires sur une saison (6), détenu depuis 1992 par Didier Auriol. Quant à Carlos Sainz, il tire sa révérence non sans avoir décroché au passage le record absolu de victoires (26).

2003 : une première saison couronnée de succès

Au cours de l'exercice 2003, le team Citroën-Total apparaît comme l'équipe la plus homogène et la plus équilibrée. Guy Fréquelin a réussi à bâtir une extraordinaire association de pilotes en alliant l'expérience d'un Carlos Sainz, à la vélocité d'un Colin McRae en passant par la fougue de la jeunesse d'un Sébastien Loeb. Le jeune français ne se sent nullement éclipsé dans l'ombre de ses prestigieux équipiers, multiples champion du monde. Au contraire, c'est lui qui va porter tout au long de la saison les espoirs de la firme au double chevron. Si a l'issue de la dernière manche au Pays deGalles, l'Alsacien échoue d'un point dans sa course au titre, en revanche Citroën conquiert sa première couronne dans le câdre du championnat du monde des constructeurs.

Xsara WRC, performante sur tous les terrains.

D'abord baptisé T4 (transmission à 4 roues motrices), cette Xsara, championne de France en 2000, est devenue « WRC » lorsque Citroën s'est engagé officiellement dans la compétition mondiale. Comme le règlement l'y autorisait, la marque aux chevrons planifia son arrivée sur trois saisons. La Xsara WRC dispute quatre épreuves en 2001 et huit en 2002, remportant au passage ses premiers succès mondiaux (Corse 2001 et Deutschland 2002). En 2003, la saison est complète et Guy Fréquelin aligne un trio de grandes pointures : le jeune prodige Sébastien Loeb, et deux anciens champions du monde, Colin McRae et Carlos Sainz. Face à des équipes expérimentées, l'équipe Citroën-Total se fixe comme premier objectif de remporter quelques victoires sur l'asphalte, sans songer aux titres mondiaux. Il faut dire qu'on connaissait mal encore les capacités de la Xsara WRC sur la terre. Le début de saison commence avec un triplé au rallye de Monte- Carlo. Après les neiges suédoises, le championnat attaque les épreuves « terre ». En s'imposant lors du rallye de Turquie, Carlos Sainz démontre aussi l'efficacité de la Xsara WRC sur des routes pierreuses...

?? ?? ????