Team Marc VDS

Esteve Rabat (Tito)

Esteve Rabat

Date de naissance : 25 mai 1989
Lieu de naissance : Barcelone, Espagne

Né du côté de Barcelone, dans le berceau des sports mécaniques espagnol, Esteve Rabat a eu l’opportunité de disputer son premier Grand Prix en 2005, à tout juste seize ans. L’année suivante, le Catalan participe à une bonne partie du championnat du monde 125 après avoir récupéré la Honda d’Aleix Espargaro. Avec dix courses au programme, celui que l’on surnomme Tito parvient à inscrire onze points pour finir la saison en 23e position. Ces résultats encourageants lui permettent d’obtenir un job de pilote à plein temps pour la saison 2007. Il n’a pas encore dix-huit ans lorsqu’il monte sur son premier podium, en Chine. Onzième du classement général, il récupère une KTM pour la saison 2008. Il lui faudra cependant patienter deux saisons supplémentaires et son arrivée dans l’équipe Blusens STX pour renouer avec le podium. Peut-être moins doué que certains de ses compatriotes, Tito est en revanche un travailleur acharné totalement dédié à son amour de la compétition. C’est cette abnégation qui lui permet de terminer la saison 2010 en dixième position et de passer en Moto2 l’année suivante. En terminant troisième du Grand Prix d’Indianapolis malgré son manque d’expérience avec les moteurs 4-temps, Rabat séduit Sito Pons qui décide de l’engager dans son équipe au côté de Pol Espargaro. Immédiatement à l’aise avec la Kalex de la structure espagnole, Tito se met régulièrement en évidence bien que les fins de course demeurent encore un peu compliquées pour lui. En 2013, le Catalan prend une nouvelle dimension en montant à sept reprises sur le podium, dont trois fois sur la plus haute marche. Troisième du classement général derrière Espargaro et Redding, Rabat attaque la saison 2014 sous les couleurs du team Marc VDS Racing avec un seul objectif : décrocher le titre de champion du monde Moto2. Mission accomplie. Avec quatorze podiums dont sept victoires, l’Espagnol survole les débats de la première à la dernière course. Reparti l’an dernier dans la classe intermédiaire des Grands Prix pour défendre sa couronne, Rabat termine en troisième position derrière Zarco et Rins. Il débute cette saison en MotoGP avec l’équipe de Michael Bartholemy au guidon d’une Honda RC213V.


2015 : 3e du championnat du monde Moto2
2014 : Champion du monde Moto2
2013 : 3e du championnat du monde Moto2
2012 : 7e du championnat du monde Moto2
2011 : 10e du championnat du monde Moto2
2010 : 6e du championnat du monde 125
2009 : 18e du championnat du monde 125
2008 : 14e du championnat du monde 125
2007 : 11e du championnat du monde 125
2006 : 23e du championnat du monde 125

 

Jack Miller

Date de naissance : 18 janvier 1995
Lieu de naissance : Townsville, Australie

Comme la plupart des pilotes australiens, Jack Miller a découvert la course moto sur les pistes en terre du Queensland. Il n’a pas dix ans lorsqu’il remporte son premier titre en dirt-track. Attiré par la vitesse, il délaisse le tout-terrain pour s’initier au circuit au guidon d’une 125 avec laquelle il participe au championnat national en 2009. Convaincu que son avenir par l’Europe, il s’expatrie l’année suivante pour courir en Espagne et en Allemagne. C’est là qu’il s’impose en 2011 tout en disputant ses premiers Grands Prix en tant que wild card. L’année suivante, il dispute l’intégralité du championnat du monde de la nouvelle catégorie Moto3. Il inscrit dix-sept points et ce classe vingt-troisième en fin de saison sur la Honda NSF250R de Caretta Technology. Il pilote une FTR-Honda l’année suivante, sous les couleurs du Racing Team Germany. Même si le podium lui échappe, Miller devient l’un des principaux protagonistes de la catégorie Moto3  derrière les intouchables pilotes espagnols. Ses excellentes performances lui valent d’obtenir un guidon au sein du team officiel KTM. En 2014, dirigé par Aki Ajo, il mène le classement général durant toute la première partie de la saison. Finalement battu par Álex Márquez, Miller décroche le titre de vice-champion puis passe directement en MotoGP avec l’équipe LCR Honda. Alors qu’il a tout à apprendre d’une machine bien difficile à piloter, le jeune Australien parvient à s’offrir une victoire en catégorie Open chez lui à Phillip Island. Dix-neuvième du général en fin de saison, il signe avec le Team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS pour bénéficier d’une RC213V au côté de Tito Rabat.


2015 : 19e du championnat du monde MotoGP
2014 : 2e du championnat du monde Moto3
2013 : 7e du championnat du monde Moto3
2012 : 23e du championnat du monde Moto3
2011 : Premiers Grands Prix 125
2010 : Champion d’Allemagne 125
2009 : Débuts en championnat d’Australie 125
2008 : Premières courses de vitesse