Championnat

Championnat  

Des motos dérivées de la série

Le championnat du monde Superbike attaque aujourd’hui sa 28e saison. Née aux Etats-Unis, cette compétition met aux prises des machines à moteur 4-temps dérivées de la série. Eddie Lawson, Wayne Rainey et Kevin Schwantz y ont fait leurs classes dans les années 80 avant de devenir tous les trois champions du monde 500. Encouragé par les constructeurs qui y ont vu très vite le moyen de promouvoir leurs motos du commerce, le Superbike s’est doté d’un championnat du monde en 1988. C’est l’Américain Fred Merkel qui fut le premier à inscrire son nom au palmarès de la compétition. En plus de vingt ans, cette discipline a couronné de nombreuses stars du sport moto : Carl Fogarty, Scott Russell, John Kocinski, Colin Edwards, Troy Bayliss, Ben Spies…. Avec la disparition de la catégorie 500, le Superbike est devenu au fil des ans la compétition majeure de nombreux championnats nationaux. Le plus relevé est aujourd’hui le championnat britannique. Le BSB pour les initiés. Carl Fogarty a beaucoup fait pour la popularité de la discipline en Angleterre. Neil Hodgson, James Toseland et aujourd’hui Cal Crutchlow ont suivi la filière du Superbike avant d’arriver en MotoGP. Pour les constructeurs, ce championnat du monde permet de mettre en valeur les motos du commerce en s’engageant à moindres frais et avec plus de chance d’être compétitifs. La saison 2017 du championnat du monde Superbike comporte quatorze épreuves. Chacune d’elle se court en deux manches d’environ 100 km à l’issue desquelles les 15 premiers inscrivent des points pour le classement du championnat. La première course du week-end se dérouler le samedi, la seconde le dimanche. Comme le Moto2 en Grands Prix, le championnat du monde Supersport tient lieu de classe support pour le Mondial Superbike. Cette compétition se déroule avec des 600 cm3 dérivées elles aussi de la série. Contrairement au Superbike, chaque épreuve ne se dispute que sur une seule course. Cette saison une nouvelle catégorie voit le jour avec le Supersport 300. Le calendrier de cette nouvelle classe destinée aux tout jeunes pilotes est réduit aux seules épreuves européennes du Mondial Superbike.