Team Kawasaki KRT Elf

Jonathan Rea

jonathan rea

Date de naissance : 2 février 1987
Lieu de naissance : Larne, Irlande du Nord

Après des débuts en motocross à l’âge de 10 ans, Jonathan Rea passe à la vitesse en 2004. Dès la saison suivante, il signe sa première pole position dans le championnat de Superbike britannique. En 2006, il termine à la sixième place de cette compétition toujours très relevée. Rea va vite, mais il chute beaucoup. Il décroche néanmoins sa première victoire en 2007 et se classe deuxième du championnat derrière le Japonais Kiyonari. Une performance qui séduit l’équipe Ten Kate. La structure hollandaise propose à Jonathan un contrat de trois ans avec une première saison en Mondial Supersport et les deux suivantes en Mondial Superbike. Le Britannique est rapidement dans le rythme puisqu’il joue le titre jusqu’à la dernière épreuve. Vice-champion du monde Supersport, il passe à 22 ans dans la catégorie supérieure.
Après deux podiums en Afrique du Sud et aux Etats-Unis, il remporte son premier succès à Misano. Il récidive en Allemagne pour décrocher en fin d’année le titre de “Rookie of the Year” et la cinquième place du classement général. Il gagne une position en 2010 malgré une blessure à l’épaule qui le contraint à rater les trois dernières épreuves. Neuvième en 2011, cinquième en 2012 avec en prime une victoire aux Huit Heures de Suzuka, il peine à se bagarrer pour le titre à cause d’un matériel moins performant que celui de la concurrence. En 2013, il semble bien parti pour faire jeu égal avec la Kawasaki de Sykes, mais une chute sur une traînée d’huile lui vaut une fracture de la jambe et une saison écourtée. Troisième du classement général en 2014, il rejoint l’équipe Kawasaki pour remplacer Loris Baz, parti en MotoGP. Son adaptation à la ZX 10RR est instantanée. En remportant quatorze victoires et en montant vingt-trois reprises sur le podium, Rea obtient haut la main son premier titre mondial. Il remettra ça la saison suivante en menant le championnat de la première à la dernière course. Avec vingt-trois podiums dont neuf victoires, Jonathan Rea gèrera parfaitement la bagarre avec Tom Sykes et Chaz Davies. L’an dernier, le pilote britannique a écrit une nouvelle page de l’histoire du Mondial Superbike en devenant le premier pilote à obtenir trois titres de rang. Au passage, Rea est monté à vingt-quatre reprises sur le podium, dont seize fois sur la plus haute marche.

2017 : Champion du monde Superbike
2016 : Champion du monde Superbike
2015 : Champion du monde Superbike
2014 : 3e du championnat du monde Superbike
2013 : 9e du championnat du monde Superbike
2012 : 5e du championnat du monde Superbike
2011 : 9e du championnat du monde Superbike
2010 : 4e du championnat du monde Superbike
2009 : 5e du championnat du monde Superbike, “Rookie of the year”
2008 : 2e du championnat du monde Supersport
2007 : 2e du championnat de Grande-Bretagne Superbike
2006 : 6e du championnat de Grande-Bretagne Superbike
2005 : 16e du championnat de Grande-Bretagne Superbike
2004 : Premières courses de vitesse
 

Tom Sykes

tom sykes

Date de naissance : 19 août 1985
Lieu de naissance : Huddersfield, Angleterre

Surnommé affectueusement « Grinner » par ses fans, Tom Sykes a la réputation d’être l’un des pilotes les plus sympathiques du plateau Superbike. Natif du Yorkshire, le pilote anglais n’a pas mis longtemps à se faire connaître. Dès sa première saison en Supersport à laquelle il participe grâce au soutien de son grand-père, Tom décroche la sixième place du championnat britannique. Très vite repéré par Paul Bird, il hérite en 2007 d’une place dans l’équipe Kawasaki Superbike du manager anglais. Malgré son manque d’expérience dans la discipline, il monte à cinq reprises sur le podium et se classe sixième du championnat national. Quatrième de la même compétition en 2009, il s’illustre par ailleurs avec une wild card en Mondial en montant sur le podium à Donington. En fin d’année, il signe avec le team officiel Yamaha au côté de Ben Spies. Régulièrement aux avant-postes, Tom se blesse malheureusement à l’épaule et doit faire l’impasse sur les trois dernières courses. Il termine sa première saison de Mondial en neuvième position.
En 2010, le Britannique décide de revenir dans le giron de Paul Bird pour piloter l’une des deux Kawasaki ZX-10R officielles soutenues par l’usine japonaise. En fin de cycle, cette moto ne lui permet malheureusement pas de briller comme il l’aurait souhaité. S’il parvient à signer quelques coups d’éclat, notamment à Imola et au Nürburgring, il doit se contenter d’une modeste 14e place en fin d’année. En 2011, il profite de l’arrivée d’une nouvelle version de la ZX-10R pour décrocher sa première victoire, en Alemagne. Il confirme en 2012 en jouant le titre jusqu’à la dernière épreuve à Magny-Cours. Battu d’un demi-point par Max Biaggi, le pilote Kawasaki prend sa revanche en 2013 en inscrivant à son tour son nom au palmarès du championnat du monde et en offrant à l’usine japonaise un titre qu’elle n’avait plus obtenu depuis vingt ans. En 2014 Sykes mènera longtemps le championnat avant de s’incliner sur le fil face à Sylvain Guintoli. Lors des trois saisons suivantes, c’est derrière son compatriote Jonathan Rea que l’officiel Kawasaki butera. Malgré onze victoires supplémentaires à son palmarès, Tom Sykes n’a pas encore réussi à se hisser au niveau de son coéquipier depuis que Rea a succéder à Baz au sein du team Kawasaki.


2017 : 3e du championnat du monde Superbike
2016 : 2e du championnat du monde Superbike
2015 : 3e du championnat du monde Superbike
2014 : 2e du championnat du monde Superbike
2013 : Champion du Monde Superbike avec Kawasaki
2012 : 2e du championnat du monde Superbike
2011 : 13e du championnat du monde Superbike
2010 : 14e du championnat du monde Superbike
2009 : 9e du championnat du monde Superbike
2008 : 4e du championnat de Grande-Bretagne Superbike
2007 : 6e du championnat de Grande-Bretagne Superbike
2006 : 2e du championnat de Grande-Bretagne Supersport
2005 : 6e du championnat de Grande-Bretagne Supersport

Toprak Razgatlioglu

Toprak Razgatlioglu

Date de naissance : 16 octobre 1996
Lieu de naissance : Sakarya, Turquie

A 21 ans, Toprak Razgatlioglu débarque cette saison en Mondial Superbike avec l’équipe Pucetti Racing. Il y pilotera une Kawasaki ZX-10RR avec l’ambition de se glisser dans le top dix. Proche de Kenan Sofuoglu, Toprak Razgatlioglu a commencé à faire de la moto à l’âge de dix ans sous la férule de son père. Après quatre titres de champion de Turquie de motocross, ce garçon né à Sakarya, dans la province de Marmara, passe à la vitesse à l’âge de treize ans.
En 2011, il débarque sur le circuit européen en participant à la Coupe Yamaha R6 Dunlop. Les débuts sont difficiles mais Topak s’accroche. En 2013, il est sélectionné pour participer à la Red Bull Rookies Cup en mage du championnat MotoGP. Il en profite pour découvrir de nouveaux circuits tout en participant au championnat de Turquie de Supermoto. Un an plus tard, il signe sa première victoire en Red Bull Rookies Cup en Allemagne, sur le circuit du Sachsenring. Il décroche cette même année un succès en 600 Superstock à l’occasion d’une course où il est invité. En 2015, sur les conseils et grâce au soutien de Kenan Sofuoglu, Toprak décide de disputer l’intégralité du championnat d’Europe 600 Superstock. Bien lui en prend puisque le Turc remporte la compétition et accède ainsi à la catégorie Superstock 1000. Durant deux ans Razgatlioglu va se battre pour le titre sans parvenir toutefois à le décrocher. Avec la catégorie Superbike, un nouveau défi se présente désormais à lui.

2017 : 2e du championnat d’Europe 600 Superstock
2016 : 5e du championnat d’Europe 1000 Superstock
2015 : Champion d’Europe 600 Superstock
2014 : 6e de la Red Bull Rookies Cup
           Première course et première victoire en 600 Superstock
2013 : 10e de la Red Bul Rookies Cup