Skip to content

17/11/2020 Actus

Aston Martin Racing fait coup double avec le titre pilotes de Thiim-Sorensen !

 

Championnat du monde d’endurance – 8 heures de Bahreïn #2

Avec trente-neuf points en jeu, en raison du coefficient 1,5 de cette épreuve de huit heures, le suspense restait entier au championnat du monde pilotes FIA WEC, malgré les deux premières places provisoires des équipages ASTON MARTIN RACING en arrivant sur place. Mais très vite, Nicki Thiim et Marco Sorensen, sur la Vantage AMR N°95, allaient confirmer leur intention de sceller cette saison 2020 par le titre. Deuxièmes en qualifications, à seulement 0.016 secondes de la pole position, ils se contentaient ensuite de la cinquième place en course pour accrocher le titre mondial pilotes en catégorie GTE PRO. Les deux Danois remportaient du même coup leur deuxième sacre ensemble dans la catégorie après celui de 2016, au terme d’une saison ponctuée de trois victoires (6 Heures de Fuji, 8 Heures de Bahreïn #1, Lone Star Le Mans) et deux podiums supplémentaires (2e aux 6 Heures de Spa, 3e aux 24 Heures du Mans). « Cette année a été incroyablement difficile à la fois en piste et en dehors, exultait Sorensen à l’arrivée. L’Aston Martin Vantage AMR nous a permis de nous battre aux avants postes, presque toute l’année. C’est le rêve de tout pilote parce que dès lors vous n’avez plus qu’à attaquer ! On a prouvé cette année qu’avec une telle voiture, on pouvait gagner des courses et un championnat. » La voiture sœur N°97, pour l’occasion emmenée par Maxime Martin et Richard Westbrook, accrochait quant à elle une quatrième position en course synonyme d’une place de vice-champion. Ou comment parachever l’excellent travail d’équipe d’Aston Martin Racing ! À noter enfin que pour sa dernière course en LMP2, Signatech Alpine Elf a terminé cinquième de catégorie avec Thomas Laurent, Pierre Ragues et André Negrao.

Le point au championnat

Déjà assuré du titre de champion du monde constructeur FIA WEC depuis son doublé aux 24 Heures du Mans, Aston Martin Racing a parachevé sa saison en plaçant ses deux équipages aux deux premières places du championnat pilotes, et ce malgré le forfait de Lynn sur cet ultime rendez-vous pour cause de Covid-19. Un juste retour des choses tant ces derniers ont dominé les débats, avec un total de quatre victoires sur huit possibles (trois pour Thiim-Sorensen, une pour Martin-Lynn).

Avec un succès aux 4 Heures de Silverstone ainsi qu’une deuxième place aux 6 Heures de Spa Francorchamps, le Cool Racing termine au pied du podium au sein du Trophée Endurance FIA des équipes LMP2, tandis que Signatech Alpine Elf accroche la sixième place, grâce notamment au podium (2e) réalisé lors des 4 Heures de Silverstone.

Le saviez-vous ?

Outre Ionna Kosyfologou, une ingénieure de support piste dépêchée en permanence auprès d’Aston Martin Racing, pour suivre l’évolution des lubrifiants en effectuant des « prises de sang » régulières et anticiper ainsi toute potentielle casse, Total détache également un autre technicien sur le terrain du WEC pour s’occuper du carburant. Muni d’un chromatographe, il procède à de fréquentes analyses de « l’empreinte digitale » de l’essence, pour garantir l’équité sportive dans l’usage qui est fait du produit unique fourni par Total.

  • Championnat du monde d’endurance – 8 heures de Bahreïn #2

  • Championnat du monde d’endurance – 8 heures de Bahreïn #2

  • Championnat du monde d’endurance – 8 heures de Bahreïn #2

  • Championnat du monde d’endurance – 8 heures de Bahreïn #2

  • Championnat du monde d’endurance – 8 heures de Bahreïn #2

  • Championnat du monde d’endurance – 8 heures de Bahreïn #2

  • Championnat du monde d’endurance – 8 heures de Bahreïn #2

  • Championnat du monde d’endurance – 8 heures de Bahreïn #2

  • Championnat du monde d’endurance – 8 heures de Bahreïn #2

  • Championnat du monde d’endurance – 8 heures de Bahreïn #2