Skip to content

17/02/2020 Actus

Ostberg fait coup double !

20200217_wrx_sweden_cover.jpg

Déjà vainqueur en WRC2 au Monte-Carlo, Mads Ostberg a récidivé en Suède à bord de sa Citroën C3 R5 et confirmé son excellent début de saison.

Un véritable sprint. Avec son parcours extrêmement condensé (148,55 kilomètres chronométrés en 9 spéciales), en raison du faible enneigement constaté dans la région du Värmland, cette édition du rallye de Suède imposait en effet aux concurrents d’être immédiatement dans le bon rythme. Toujours très percutant sur ces spéciales qui ne sont pas sans lui rappeler sa Norvège natale, Mads Ostberg répondait immédiatement présent : il plaçait en effet sa Citroën C3 R5 aux commandes de la catégorie WRC 2 dès la deuxième spéciale grâce à un premier meilleur temps. Il n’allait dès lors plus les quitter jusqu’à l’arrivée, empochant au passage six scratches supplémentaires, pour remporter une victoire nette et sans bavure, sur un terrain pourtant rendu particulièrement sélectif par l’apparition progressive de la terre, et l’usure prématurée des pneus cloutés ainsi engendrée. « C’était parfois compliqué de jauger le niveau de grip, reconnaissait le pilote de 32 ans. Il a fallu s’adapter. Cela faisait longtemps que je n’avais pas autant appris en un week-end ! On savait que les deux premiers événements de la saison étaient sans doute les plus difficiles pour nous mais nous sommes parvenus à faire le plein de points et c’est vrai motif de satisfaction. » Avec ses deux succès consécutifs de catégorie, Ostberg, solide leader du WRC2, a déjà créé un petit écart avec ses plus proches poursuivants. De quoi aborder sereinement la pause prévue dans son calendrier, lui qui fera l’impasse sur le Mexique et l’Argentine. Une coupure d’ailleurs mise à profit par Citroën Racing pour préparer au mieux leur prochaine échéance commune sur la terre du Portugal (21-24 mai).

 

20200217_wrx_sweden_news.jpg

 

Le point au championnat WRC

Impressionnant de domination pour sa deuxième course seulement avec la Toyota Yaris WRC, Elfyn Evans s’offrait une victoire incontestée devant Ott Tänak (Hyundai i20 Coupe WRC) et son équipier Kalle Rovanperä, lequel signait un premier podium en WRC à seulement 19 ans. Déjà troisième au Monte-Carlo, le Gallois se portait du même coup en tête du championnat, à égalité avec Thierry Neuville (Hyundai i20 Coupe WRC), sixième en Suède.

Total Excellium Rally, un carburant à toutes épreuves

Fournisseur officiel du carburant en WRC, Total a mis à profit toute l’expertise de ses techniciens pour développer Total Excellium Rally, une essence unique destinée à affronter aussi bien les températures hivernales du Monte-Carlo et de la Suède que les chaleurs caniculaires attendues au Mexique et au Kenya. Au moment de la formulation du carburant et de la sélection des molécules adéquates, les chercheurs ont donc pris en compte cette nécessité pour les moteurs d’être capables de démarrages à froid comme à chaud.