Skip to content

24/07/2020 Actus

Miguel Oliveira débute avec un top 8

Le Grand Prix d’Espagne, première épreuve d’un championnat MotoGP chamboulé par la crise du Coronavirus, a permis à Miguel Oliveira d’égaler sa meilleure performance en classe reine au guidon de la KTM du team Tech 3.

MIGUEL OLIVEIRA POR RED BULL KTM TECH3 - GP Spain 2020 (Circuit Jerez)

 

Sa dernière course, Miguel Oliveira l’avait disputée en octobre dernier, au Japon, sur le circuit de Motegi. Blessé la semaine suivante durant les essais du Grand Prix d’Australie, le Portugais avait dû renoncer à finir la saison. Profitant de la longue coupure imposée par le Covid-19, le pilote Tech 3 a pu bien récupérer de l’opération de son épaule pour revenir à la compétition plus fort que jamais. A Jerez, pour le premier Grand Prix de la saison 2020, Oliveira a franchi la ligne d’arrivée en huitième position, égalant son meilleur résultat en MotoGP, acquis l’an dernier en Autriche. « Débuter la saison par un top dix, c’est mieux que ce que j’espérais, a-t-il déclaré. Nous avons connu des soucis de mise au point durant les essais, mais l’équipe a fait un super boulot et ma moto fonctionnait parfaitement en course. » Les conditions étaient pourtant très difficiles sur la piste andalouse dont la température de l’asphalte dépassait allégrement les 50 degrés. Une chaleur étouffante qui a eu raison d’Iker Lecuona, le coéquipier de Miguel Oliveira. Après s’être mis en évidence aux essais, le jeune Rookie du team Tech 3 occupait la douzième place quand il a jeté l’éponge à cinq tours de l’arrivée, physiquement terrassé.
Dans la catégorie Moto2, Sam Lowes a lui aussi fêté son retour à la compétition par un très bon résultat. Le pilote du team Estrella Galicia 0,0 Marc VDS qui n’avait pas pu débuter au Qatar à cause d’une blessure à l’épaule s’est classé quatrième de la deuxième course Moto2 de l’année. Son coéquipier, Augusto Fernandez, a eu plus de mal pour la reprise. En manque de confiance avec le train avant de sa Kalex, l’Espagnol est passé sous le drapeau à damier en treizième position.
En Moto3, les deux pilotes du team KTM Tech 3 ont fait bonne figure sans être pour autant récompensés de leurs efforts. Ayumu Sasaki, qui n’avait pas réussi à rentrer dans les points au Qatar, s’est classé onzième. « J’avais choisi des pneus durs alors que la plupart de mes adversaires étaient en pneus tendres, raconte le Japonais. Ce qui fait que mon début de course n’a pas été facile. J’ai perdu quelques positions avant de prendre mon rythme pour me battre pour une place dans le top dix. » Denis Öncü était lui aussi à la lutte pour ce top dix quand il est tombé à six tours de l’arrivée. Le Turc a pu repartir pour passer la ligne d’arrivée en 25e position.

 

Le circuit de Jerez accueillait également la première épreuve de la saison de la Coupe du Monde FIM MotoE. Lukas Tulovic l’a conclue en quatrième position, au pied du podium. Son coéquipier du team Tech 3, Tommaso Marcon, s’est lui classé douzième, pas très loin de Mike Di Meglio, le pilote Marc VDS qui est passé en dixième position sous le drapeau à damier.

 

Le championnat

Les pilotes MotoGP n’ayant pas couru au Qatar, début mars, Miguel Oliveira profite des 8 points inscrits en Espagne pour s’installer à la huitième place du classement général. En Moto2, Sam Lowes rentre au classement général en neuvième position à égalité de points avec Joe Roberts et Xavi Vierge. Augusto Fernandez, qui n’avait lui non plus pas marqué de points à Doha se retrouve vingtième. En Moto3, Ayumu Sasaki occupe désormais la seizième place du championnat avec 5 points, tandis que Denis Öncü pointe à la dix-neuvième place avec 4 points. Du côté du MotoE, Lukas Tulovic est quatrième, Mike Di Meglio dixième et Tommaso Marcon douzième.