Skip to content

Les essais

Avant le départ de la course, des séances d’essais libres et chronométrés sont organisés pour l’ensemble des pilotes classés en trois catégories : bleu, rouge et vert. L’addition des meilleurs chronos des trois pilotes de chaque équipage permet de constituer la grille de départ.

Les courses

Le championnat du monde EWC compte 5 épreuves : deux de 24 Heures et trois de Huit Heures. Le calendrier débute sur le circuit Paul Ricard avec le Bol d’Or, au mois de septembre, et se termine au Japon avec les Huit de Suzuka, fin juillet. Le barème des points est différent selon les épreuves. L’équipe qui remporte une épreuve de 24 Heures empoche 40 points, celle qui se classe deuxième 33, la troisième 28, la quatrième 24, la cinquième 21, la sixième 19, la septième 17, la huitième 15, la neuvième 13, la dixième 11… Jusqu’à la vingtième qui marque 1 point. L’équipe qui remporte une épreuve de 8 Heures empoche 30 points, celle qui se classe deuxième 24, la troisième 21, la quatrième 19, la cinquième 17, la sixième 15, la septième 14, la huitième 13, neuvième 12, la dixième 11… Jusqu’à la vingtième qui marque 1 point. Pour la Finale de Suzuka, l’équipe victorieuse empoche 45 points, celle qui se classe deuxième 36, la troisième 31,5, la quatrième 28,5, la cinquième 25,5, la sixième 21, la septième 19,5, la huitième 18, la neuvième 16,5, la dixième 15… Jusqu’à la vingtième qui marque 1,5 point. Pour les courses de 24 Heures, des bonus sont également attribués aux 10 premiers après 8 heures et 16 heures de courses.

LE RÈGLEMENT TECHNIQUE

Le championnat du monde d’endurance EWC a des spécificités uniques. Toutes les épreuves se disputent en partie de nuit, même les courses de 8 heures. Contrairement à ce qui se pratique dans la plupart des autres compétitions, le choix des pneumatiques est libre. Autre particularité : les départs se font à la façon « Le Mans » avec des pilotes qui traversent la piste en courant pour enfourcher leurs motos.

Sur ces courses longue distance qui mettent à l’épreuve hommes et machines, les équipes engagées alignent deux à trois pilotes qui se relaient lors de ravitaillements durant lesquels les mécaniciens font le plein de carburant et changent les roues.

Au sein des mêmes épreuves, on trouve deux catégories qui bénéficient chacune de leur propre classement.

Championnat du monde d'Endurance Moto

Championnat du monde d'Endurance Moto
You must accept Social Network cookies to view this video.
Settings

EWC

C’est la catégorie où concourent les équipes qui jouent le titre de champion du monde d’endurance. On reconnaît les motos à leur plaque numéro à fond noir, et leur phare à lumière blanche. C’est la catégorie reine avec les machines les plus développées. L’apparence générale doit rester conforme à la machine homologuée mais il est possible de remplacer la fourche, l’amortisseur, le bras oscillant, les freins, le radiateur et l’échappement. Une certaine liberté est accordée pour accroître le niveau de performance moteur. Ces machines sont équipées d’un système de changement rapide des roues.

Superstock

C’est la catégorie où concourent les équipes qui jouent la coupe du monde d’endurance. On reconnaît les motos à leur plaque numéro à fond rouge et leur phare à lumière jaune. Les machines Superstock sont très proches des modèles de série. Le moteur doit rester dans sa configuration d’origine et les modifications sont très limitées : cartographie des boîtiers électroniques d’injection, renforcement de l’embrayage, changement du silencieux d’échappement. Le démontage des roues reste d’origine, ce qui demande une bonne stratégie de changements de pneumatiques lors des ravitaillements. En EWC comme en Superstock, le réservoir est modifié pour atteindre une capacité maximale de 24 litres avec un dispositif de remplissage rapide du réservoir.

Les motos

  • Cylindrée : 1000 cm3
  • Puissance : 200 chevaux
  • Poids : 175 kg (EWC) 168 kg (SST)
  • Vitesse maxi : 320 km/h
  • Capacité maxi du réservoir d’essence : 24 litres

Nombre d’engagés

  • 36 équipes permanentes de 3 pilotes (21 équipes en EWC, 15 équipes en SST)

Les têtes d’affiche

  • Webike SRC Kawasaki France
  • Suzuki Endurance Racing Team
  • AM Moto Racing Competition
  • Tatie Team Beaujolais Racing
  • FCC TSR Honda France
  • Team ERC Endurance
  • YART Yamaha...

Les constructeurs

  • Kawasaki
  • Honda
  • Yamaha
  • Suzuki
  • BMW
  • Ducati
Team SRC Kawasaki
Jeremy Guarnoni (FRA) David Checa (SPA) Erwan Nigon (FRA)
Kawasaki ZX10R
Formula EWC
 24h Le Mans 2019 (Circuit Bugatti)
18-21.04.2019
PSP / Mateusz Jagielski